New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

La Communauté des scientifiques du NEF : le groupe d’experts africains

La Communauté des scientifiques du NEF : le groupe d’experts africains

26
Fév 2018

Yabebal Fantaye et Amna Abdalla, co-présidents de la Communauté des scientifiques du NEF, au nom du Comité exécutif de la Communauté des scientifiques du NEF

Dans un futur proche, nous aimerions lire couramment des informations telles que : « Grâce à des chercheurs rwandais, on pourra désormais construire des ordinateurs quantiques à usage général »; « A l’aide du télescope Square Kilometer Array (SKA), construit dans le désert de Karoo, en Afrique du Sud, un équipe internationale a détecté un signal radio provenant d’une étoile proche suggérant fortement que la vie existe en dehors de notre système solaire »; « Une équipe basée au Nigeria a produit de nouvelles semences de riz génétiquement modifiées qui devraient soutenir efficacement une nouvelle révolution verte. Le Nigéria est maintenant en mesure de faire face à ses besoins en riz au cours de la prochaine décennie, ce qui lui fera économiser environ 2 milliards de dollars en importation de riz. »

Comment y parvenir? Il y a plusieurs aspects à prendre en compte, mais ce n’est pas si compliqué. Tout d’abord, les gouvernements africains doivent s’engager résolument à soutenir la recherche de pointe et à financer des centres d’excellence dans leurs pays. Ensuite, les politiques nationales et continentales doivent créer un environnement qui retienne les chercheurs locaux les plus brillants, et qui en attirent d’autres du monde entier. Ces politiques devraient aussi favoriser le transfert de la recherche fondamentale, des inventions et des innovations vers la technologie pour créer une économie fondée sur la connaissance. Enfin, le public devrait être bien informé pour adopter des produits et des services innovants et même en exiger d’autres.

Les jeunes les plus brillants du continent doivent être plus actifs dans la transformation scientifique de l’Afrique. C’est dans cette optique que le Next Einstein Forum a fondé la Communauté des scientifiques. La Communauté des scientifiques du NEF, l’un des quatre piliers du NEF, a été créée pour développer une identité scientifique africaine unifiée. L’existence d’une telle identité conduirait à une transformation socio-économique de l’Afrique soutenue par la science, permettra la réalisation du potentiel du continent et la mettra au premier plan de la transformation technologique globale.

La Communauté des scientifiques du NEF est un réseau dynamique constitué par les lauréats et les ambassadeurs du NEF passés et présents, et parvd’autres scientifiques de premier plan en Afrique et à l’étranger, parmi lesquels les boursiers du Fonds d’excellence pour la recherche en Afrique (AREF). L’objectif est de rassembler l’expertise des jeunes talents africains, afin d’accélérer la croissance vers une économie fondée sur la connaissance. La Communauté des scientifiques du NEF a été créée par les lauréats et les ambassadeurs du NEF, après leur participation aux activités du NEF en 2017 : les tournées des lauréats du NEF au Rwanda, en Ethiopie et à l’Ile Maurice, la Semaine africaine de la science dans 13 pays africains et des tables rondes sur la médecine de précision et le stockage de l’énergie au Rwanda, en Afrique du Sud et à Davos. Les ambitions de la communauté sont de soutenir les objectifs du NEF de faire de l’Afrique un leader mondial de la science et d’encourager les économies fondées sur la connaissance au niveau local, en favorisant un environnement propice à des découvertes scientifiques innovantes. La Communauté des scientifiques du NEF sera officiellement lancée en mars 2018 lors de la deuxième édition de la Rencontre Internationale du NEF à Kigali, au Rwanda.

Ses objectifs comprennent :

  1. Favoriser l’excellence scientifique
  • Favoriser les collaborations scientifiques entre les esprits brillants de l’Afrique et hors du continent
  • Encourager les rapports scientifiques et les évaluations fondés sur des faits à travers des études rémunérées et des projets panafricains
  • Participer au développement d’un enseignement des sciences et des technologies d’avant-garde et novateur
  • Reconnaître les jeunes scientifiques africains talentueux et leur donner de la visibilité
  • Faire exister une revue scientifique respectée

 

  1. Mentorat et sensibilisation du public
  • Inspirer les jeunes Africains à poursuivre leur carrière dans les sciences et les technologies
  • Identifier et encadrer les jeunes esprits scientifiques ayant une réflexion avant-gardiste et avancée en Afrique
  • Encourager et soutenir plus de femmes à rejoindre les sciences et les technologies, et à y faire carrière
  • Faciliter l’intégration de la pensée scientifique dans la société à travers divers activités et événements

 

  1. Plaidoyer politique
  • Influencer les décideurs politiques, les leaders institutionnels et industriels en utilisant la recherche et l’innovation ainsi que des consultations sur les politiques
  • Organiser des tables rondes à travers l’Afrique sur des sujets clés pour rassembler les chercheurs et les innovateurs avec les gouvernements, les entreprises et d’autres parties prenantes.

La Communauté des scientifiques du NEF a sélectionné six membres pour diriger ses activités, lors de son pré-lancement à Kigali en septembre 2017.

Pendant ce temps, l’Afrique continue à produire des innovations qui améliorent lentement le monde. Récemment, des inventeurs sud-africains, avec des médecins autrichiens et allemands, ont proposé une nouvelle forme de cathéter qui faciliterait la pose de prothèses de réparation des artères, et prolongerait ainsi des milliers de vies. Un ingénieur camerounais Arthur Zang a inventé Cardiopad, tablette médicale qui permet de réaliser des électrocardiogrammes et d’envoyer via Internet les résultats à un cardiologue. Arthur Zang présentera son travail à la Rencontre Internationale du NEF 2018. Un chercheur kényan Alex Chika Ezeh a produit des informations critiques pour le développement durable en Afrique dans une vaste étude démographique, sanitaire et éducative.

De tels exemples démontrent que les scientifiques africains ont beaucoup à apporter. La Communauté des scientifiques du NEF fournit une plate-forme pour permettre aux africains d’aider à résoudre certains des plus grands défis de l’Afrique. Nous espérons sincèrement que vous vous joindrez à nous dans cette entreprise!

Dr. Yabebal Fantaye

Yabebal Fantaye, cosmologiste, est titulaire de la chaire AIMS ARETE Junior. Il est membre du consortium du satellite Planck. Il co-dirige le programme de vulgarisation Astrobus Ethiopie.

Tags:

    Dr. Yabebal Fantaye
    Dr. Yabebal Fantaye, a cosmologist, is an AIMS ARETE Junior Chair holder and a member of the Planck satellite consortium and co-leader of the Astrobus Ethiopia outreach program.
    Related Posts
    Leave A Comment

    Leave A Comment